7 octobre 2021

Un parc régional au coeur du Boisé Ascot-Lennox

Ce matin, Sherbrooke Citoyen s’est formellement engagé pour la protection du Boisé Ascot-Lennox par la création d’un parc régional.

Évelyne Beaudin, candidate à mairie, en a fait l’annonce devant le boisé, en compagnie de Geneviève La Roche, candidate dans Ascot, Catherine Duguay, candidate dans Lennoxville, et Guillaume Lirette-Gélinas, candidat dans Fairview. Plusieurs citoyens et citoyennes étaient également sur place pour signifier leur soutien à l’initiative.

Mme Beaudin a expliqué pourquoi son équipe et elle ont défendu si ardemment la préservation des boisés dans le dernier mandat et pourquoi cet enjeu est priorisé dans la présente campagne : « Sherbrooke est reconnue pour sa qualité de vie, et l’accès facile à la nature y est pour beaucoup. D’ailleurs, lors de la pandémie, tout le monde a pu constater l’explosion de la fréquentation des sentiers en nature. Des endroits comme le parc du Mont-Bellevue et le Bois Beckett font la fierté des gens d’ici. Aujourd’hui, nous proposons ni plus ni moins d’ajouter officiellement le Boisé Ascot-Lennox à la liste de nos parcs nature. Situé en pleine ville, reliant le secteur d’Ascot à celui de Lennoxville, il subit de grandes pressions immobilières. C’est pourquoi il faut agir maintenant. »

La candidate à la mairie a fourni des détails quant à l’outil qui serait utilisé, soit celui de la création d’un parc régional : « Cette formule flexible, qui devra être élaborée en étroite collaboration avec l’organisme Nature Cantons-de-l’Est, permettra notamment le développement de projets récréatifs au pourtour de la forêt. »

Geneviève La Roche, qui est également l’une des membres fondatrices de l’Association citoyenne pour la protection et la valorisation du Boisé Ascot-Lennox, a témoigné de l’importance de ce boisé pour son quartier : « Fréquentant moi-même les sentiers avec ma famille depuis de nombreuses années, je peux vous assurer qu’ils sont très utilisés par les citoyens et citoyennes d’ici et de Lennoxville, ainsi que par les élèves de l’école du Phare. » Elle a également insisté sur la valeur écologique du Boisé : « Depuis novembre 2012, la Ville détient une étude de caractérisation qui y identifie une ceinture verte à haute valeur écologique comprenant de nombreux milieux à fort et très fort potentiel écologique, soit 96,5 % des milieux terrestres répertoriés. C’est majeur! »

Selon Sherbrooke Citoyen, un parc régional permet non seulement aux citoyens et citoyennes de pratiquer leurs activités de plein air (marche, vélo de montagne, raquette, etc.), mais également aux propriétaires en périphérie de développer des projets novateurs compatibles avec le caractère boisé des terrains. Ont été donnés en exemple des résidences étudiantes écologiques, une cabane à sucre à l’ancienne, une coopérative de propriétaires avec espace extérieur partagé, un parcours arbre en arbre, une école nature, etc.

Catherine Duguay et Guillaume Lirette-Gélinas ont insisté sur l’importance du boisé aux yeux de la communauté de Lennoxville. « Un tel projet permettrait enfin de relier l’Université Bishop’s à l’Université de Sherbrooke, qui sont déjà d’excellentes partenaires. Enfin, il sera facile de circuler de l’une à l’autre à pied ou à vélo, ce qui est en cohérence avec les valeurs de développement durable portées par ces universités. Ça ne peut que favoriser un plus grand rapprochement de ces deux institutions incontournables de notre ville et ce, au bénéfice de tous les Sherbrookois et Sherbrookoises. On peut d’ailleurs penser qu’elles pourraient être intéressées à contribuer de diverses manières à la création du parc. »

Mme Beaudin a rappelé que Sherbrooke n’avait pas atteint son objectif de protection de 12 % de milieux naturels et que selon les experts, cet objectif devrait minimalement être augmenté à 17 %. Nature Cantons-de-l’Est avance que les forêts du sud du Québec sont celles qui subiront le plus de pression dans les prochaines années, d’où l’importance de les protéger avec des outils adéquats le plus rapidement possible.

Rappel des actions passées de Sherbrooke Citoyen pour la protection des milieux naturels :


© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Jean-Christophe Racette, agent officiel de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!