30 octobre 2021

Pour des bibliothèques vivantes

Évelyne Beaudin a annoncé des investissements pour rattraper notre retard sur les autres grandes villes du Québec en matière d’investissements dans nos bibliothèques. Elle a également profité de l’occasion pour rappeler un engagement phare de Sherbrooke Citoyen en 2017 : construire une « vraie bibliothèque » dans Fleurimont dès 2025.

« Selon une étude qui n’a malheureusement jamais été rendue publique, Sherbrooke est dernière dans à peu près toutes les catégories d’investissements en culture lorsque comparée à quatre autres grandes villes similaires. En 2016, nous affichions un retard d’investissement dans les bibliothèques de 2 millions de dollars pour rejoindre la moyenne de l’échantillon (31 $ par habitant) alors que nos investissements à Sherbrooke se situaient à 18 $ par habitant. Si on se compare à toutes les grandes villes, notre retard est encore plus grand et atteint 3,3 millions de dollars. Notre objectif est de combler la moitié de l’écart avec les villes similaires dans les quatre prochaines années en ajoutant 250 000 $ par année. »

Outre ces investissements de rattrapage, Mme Beaudin a rappelé que l’engagement de Sherbrooke Citoyen de 2017 de construire une bibliothèque dans l’Est est toujours d’actualité. « En 2017, notre candidate dans Quatre-Saisons avait lancé cette idée qui a fait son chemin, tellement que tous les candidats dans cette élection en promettent maintenant une. Nous nous engageons donc à prévoir l’inscription de la bibliothèque au programme triennal d’immobilisations pour 2025. L’ampleur du projet sera déterminée notamment par l’accès à des subventions aux autres paliers de gouvernements et à la possibilité de convertir un bâtiment existant. »

Joanie Bellerose, qui accompagnait Mme Beaudin pour l’occasion, a rappelé que c’est un projet dont on parle depuis longtemps à Fleurimont et qu’il est temps de passer à l’action. « Une bibliothèque, ce n’est pas seulement un endroit où on peut emprunter des livres, c’est un espace d’échanges, un endroit de rencontres pour les artistes, pour les jeunes et les moins jeunes. Ayant travaillé pendant huit ans auprès des jeunes pour assurer leur réussite scolaire, je peux vous dire qu’une bibliothèque, ça serait un atout majeur pour contrer le décrochage scolaire. Il est temps d’arrêter d’en parler et de passer à l’action. »

Évelyne Beaudin abonde dans le sens de sa collègue et insiste sur le fait que l’enjeu des bibliothèques est plus qu’un enjeu de briques et de mortier. « Je rêve de voir prendre place plus d’activités dans nos bibliothèques : des cercles de lecture, des rencontres avec des auteurs et autrices, des ateliers d’écriture, des bibliothèques humaines, des rencontres multilingues… toutes sortes d’activités pour toutes les franges de la population ! Pour en faire un lieu plus chaleureux et accueillant, il faudrait un comptoir-café et de nouveaux espaces adaptés. Soulignons également qu’il est incontournable en 2021 d’instaurer un véritable système de prêts inter-bibliothèques et qu’il serait particulièrement intéressant d’y inclure également les collections des bibliothèques de nos universités et cégeps! »

La candidate à la mairie poursuit en expliquant son intention d’utiliser une partie des sommes déjà prévues au budget d’immobilisations pour la rénovation de la bibliothèque Éva-Sénécal afin d’aménager un espace extérieur invitant à la Place de la Cité.  « Pourquoi ne pas utiliser une partie de ce grand espace bétonné pour aménager une terrasse-bibliothèque avec du mobilier extérieur, des accès à l’électricité, des zones d’ombre et de verdure ? Ça ferait un magnifique endroit pour les personnes en télétravail ou aux études. La scène utilisée pour les Concerts de la cité pourrait être animée par des conférences citoyennes gratuites, comme une université populaire. En tant que mairesse, je verrais bien des conférences sur la vie de quartier, sur la sécurité des femmes, sur les finances municipales, sur l’aménagement du territoire, sur le défi des changements climatiques… Sherbrooke est une ville du savoir, ça serait une belle façon d’en faire bénéficier toute la population ! » 

© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Jean-Christophe Racette, agent officiel de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!