13 octobre 2021

Créons un guichet citoyen

Évelyne Beaudin veut que la population puisse avoir accès à l’information concernant les divers projets immobiliers de Sherbrooke. À l’image du guichet promoteur existant, elle propose de créer un guichet citoyen en aménagement du territoire.

Il y a quelques années, la Ville a créé un « guichet promoteur » au Service de la planification et de la gestion du territoire pour faciliter le cheminement des projets immobiliers, créer une porte d’entrée unique et éviter que les promoteurs ne se perdent dans les dédales administratifs des différentes directions de services. Évelyne Beaudin explique qu’un équivalent pour les citoyens et citoyennes est un besoin criant exprimé par la population.

« Dans mes nombreuses rencontres avec les citoyens et citoyennes, ce qui ressort le plus, et de loin, c’est la difficulté à obtenir de l’information par rapport aux projets immobiliers et aux changements de zonage. Lorsqu’une demande ou un projet est déposé aux services municipaux, les élus ne sont généralement pas informés. Ça peut prendre des semaines, des mois, voire plusieurs années avant qu’on sache qu’un changement important s’en vient dans notre secteur. Souvent, on apprend ça dans les journaux, en même temps que la population! », exprime Mme Beaudin. « La transparence est une priorité pour Sherbrooke Citoyen, et c’est en premier lieu en urbanisme qu’on veut mettre nos efforts. »

Mme Beaudin rapporte le type de questions qui sont posées par les citoyen.ne.s :

Mme Beaudin explique comment les projets des promoteurs cheminent du guichet promoteur au comité consultatif d’urbanisme (CCU) puis au conseil municipal : « Les élus ne sont informés des dossiers que lorsqu’ils sont déposés au comité consultatif d’urbanisme. À ce moment, on se fait dire que les services y ont déjà mis beaucoup de travail et disons que les changements, ou encore les refus, ne sont généralement pas les bienvenus. Pourtant, les citoyennes et citoyens sont directement concernés par ces changements qui ont un impact dans leur environnement immédiat! »

Julien Fontaine-Binette, candidat dans le district du Golf, a expliqué pour sa part comment les gens se sentent impuissants face à la machine. « Ils sont mis devant le fait accompli et quand ils souhaitent des modifications, on leur dit qu’il est trop tard et que s’ils ne sont pas contents, ils n’ont qu’à organiser un référendum. Le seul pouvoir des citoyens et citoyennes est donc de bloquer des projets déjà tout ficelés d’avance… et encore. Souvent, ce n’est pas possible. C’est fâchant pour les gens de se faire mettre dans cette position de « chialeux », alors que tout ce qu’ils demandent, c’est de faire du développement intelligemment en tenant compte de leur réalité. »

M. Fontaine-Binette fait part des propositions mises de l’avant par son équipe : « Sherbrooke Citoyen propose la création d’un portail en ligne où les gens pourront s’inscrire et avoir des alertes lorsque des changements surviennent dans leur secteur. Nous souhaitons également miser sur les envois postaux, pour que l’information se rende directement à la porte des personnes concernées plutôt que d’avoir à rester constamment à l’affût d’avis publics par ailleurs difficiles à comprendre pour le commun des mortels. » Le candidat du district du Golf croit également que la Ville doit agir de façon équitable avec tout le monde : « On a souvent l’impression que certains grands promoteurs ont des entrées privilégiées à la Ville. Rappelons d’ailleurs que l’UPAC a été appelée à Sherbrooke pour venir enquêter. Ça sera l’occasion d’une réflexion en profondeur sur la relation avec les promoteurs immobiliers, qui sont, rappelons-le, la première source de lobbyisme dans le milieu municipal. »

Mme Beaudin insiste sur le rôle de la municipalité dans le développement de son territoire : « C’est à la Ville de déterminer sa vision du développement, pas aux promoteurs. Notre rôle est de toujours veiller au bien commun, et non d’aider à la maximisation des profits d’entreprises privées. On a posé des gestes dans le passé pour simplifier la vie des promoteurs, il est temps de poser des gestes pour simplifier la vie des citoyens et citoyennes. La relation de la Ville avec les promoteurs est à revoir, et ça passe par un rapprochement de la Ville et de sa population. Ça passe aussi par l’élection à la mairie et au conseil municipal d’élus rigoureusement indépendants des promoteurs, honnêtes et intègres. C’est ce qu’offre mon équipe. Voyez ça comme la certification Sherbrooke Citoyen pour chaque candidat et candidate. »


« C’est à la Ville de déterminer sa vision du développement,
pas aux promoteurs. Notre rôle est de
toujours veiller au bien commun, et non d’aider à
la maximisation des profits d’entreprises privées. »

Mme Beaudin a conclu en rappelant qu’elle a défendu et qu’elle défendra toujours le droit des citoyens et citoyennes aux référendums municipaux. Plus encore, elle veut modifier le processus afin que toute la population concernée par un changement puisse se prononcer. Elle a notamment donné en exemple le processus en cours dans Ascot où seuls quelques résidents et résidentes vont décider de l’avenir du secteur commercial du district et pour lequel l’UPAC va procéder à une enquête.

En résumé:

© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Jean-Christophe Racette, agent officiel de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!