8 octobre 2021

Gouverner sans partisanerie

Évelyne Beaudin a convoqué les médias ce matin pour partager la façon concrète dont elle entend exercer son leadership de mairesse dans les 50 premiers jours après l’élection afin de rassembler le conseil municipal autour d’objectifs communs. Son but est de miser sur le travail d’équipe afin de marquer le début d’un mandat où le conseil municipal se distinguera par sa vision commune permettant l’avancement rapide des différents dossiers.

« La première chose que doit faire la leader d’un groupe nouvellement constitué est d’établir une compréhension commune de notre travail », affirme la candidate. Évelyne Beaudin s’engage à mettre au point un « Programme du Conseil » : « Au lendemain de l’élection, il faut mettre les différends de la campagne de côté et se concentrer sur ce qui nous rassemble. Le Programme du conseil réunira les propositions amenées par les élus indépendants pendant la campagne ainsi que les propositions du programme de Sherbrooke Citoyen. Ce plan de match, sur lequel nous nous serons entendus, servira de ligne directrice claire pour les quatre années du mandat. »

La candidate explique comment cette approche innovante pourrait régler les problèmes vécus durant les quatre dernières années : « L’établissement de priorités politiques communes aux membres du conseil a grandement manqué dans le dernier mandat. Ça a pris plus de trois ans avant d’arriver à un document qui, par ailleurs, n’avait pas satisfait les membres », déplore Mme Beaudin, référant à la planification stratégique administrative adoptée à 9 mois des élections. « Je veux signifier à toutes les personnes qui seront élues que leurs propositions seront prises en considération par le conseil pour la mise au point d’un programme commun. On doit travailler ensemble pour identifier nos priorités », a insisté Mme Beaudin.

Le budget – qui devra être mis au point rapidement après l’élection – sera l’occasion pour les membres du conseil de voir se concrétiser la réalisation de leurs priorités. Mme Beaudin entend faire de l’assainissement du budget d’immobilisations sa priorité lors du premier exercice budgétaire, si elle est élue à la mairie : « Je l’ai déjà dit : notre budget d’immobilisations actuel ne respecte pas notre capacité d’endettement. Le dernier conseil voulait dire oui à tout, ce qui fait qu’on a trop de projets sur la table. On devra faire des choix. Ça ne sera pas facile. Tout le monde devra mettre de l’eau dans son vin afin que le budget d’immobilisations reflète les nouvelles priorités du Conseil. »

Jean Bossé, candidat dans Saint-Élie, tenait à être présent aux côtés de Mme Beaudin pour cette annonce. Reconnu pour son indépendance d’esprit, notamment grâce à sa longue expérience comme arbitre au soccer, il s’est exprimé sur l’importance qu’il accorde au travail d’équipe dans tout ce qu’il entreprend : « Si j’ai joint les rangs d’un parti politique dans cette élection, c’est qu’il rejoignait mes valeurs profondes et que je sentais que je pouvais m’exprimer en toute liberté. Lorsqu’elle m’a recruté, Évelyne m’a affirmé qu’elle recherchait des gens d’équipe avec des idées fortes et la volonté de les défendre. Si nous sommes élus, nous gouvernerons sans partisannerie. Ce qui importe, ce sont les bonnes idées, peu importe d’où elles viennent. C’est ce qui compte pour les gens de Saint-Élie et de Sherbrooke. Je suis heureux de l’annonce d’Évelyne aujourd’hui, qui démontre une fois de plus que chez Sherbrooke Citoyen, nous ne sommes pas que dans les belles paroles. Nous agissons. » 

Dans les 50 premiers jours (avant Noël), Évelyne Beaudin s’engage, si elle est élue mairesse :

© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Jean-Christophe Racette, agent officiel de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!