28 septembre 2021

1 000 nouveaux logements abordables

Sherbrooke Citoyen s’engage à construire 1 000 logements abordables durant les cinq prochaines années pour répondre à la crise du logement. Évelyne Beaudin, candidate à la mairie, et Raïs Kibonge, candidat dans le district du Lac-des-Nations, en ont fait l’annonce ce matin devant un immeuble de la Coopérative d’habitation des Cantons de l’Est où Mme Beaudin a déjà demeuré.

Évelyne Beaudin explique que « Sherbrooke fait piètre figure dans le classement des 10 grandes villes en matière de logements sociaux et communautaires. Nous sommes au 8e rang, avec plus d’un ménage locataire sur trois qui doit consacrer plus de 30 % de son revenu pour se loger. Imaginez : c’est la moitié des 75 ans et plus qui se retrouvent dans cette situation financière précaire! Chez Sherbrooke Citoyen, nous ferons de l’enjeu du logement la priorité en matière de lutte à la pauvreté. Il est grand temps de mettre les bouchées doubles pour cet enjeu qui nous concerne tous et toutes. C’est pourquoi nous nous engageons à construire 1 000 logements sociaux en 5 ans. D’ici 10 ans, nous devons faire en sorte que Sherbrooke soit la première du palmarès. La meilleure façon d’aider la situation financière des Sherbrookois et Sherbrookoises, c’est de s’assurer qu’ils payent un montant raisonnable pour se loger. »

La candidate à la mairie a témoigné de son expérience en coopérative d’habitation : « Pendant environ 5 ans, j’ai habité en coopérative d’habitation. J’ai eu un beau grand 4 et demi en parfaite condition, lumineux avec un accès à une cour que je payais moins de 500 $ par mois. Il y avait une belle relation de voisinage. Je me suis toujours considérée privilégiée de vivre cette expérience. Je la souhaite à tout le monde et c’est pourquoi comme mairesse, je veux prioriser ce dossier, notamment en misant sur les coopératives d’habitation qui ont le double avantage de fournir des logements sociaux aux plus démunis et des logements abordables à l’ensemble de la population, tout en faisant la promotion de valeurs coopératives qui favorisent le développement des communautés. »

Mme Beaudin n’a pas manqué de souligner le manque de leadership du maire dans le dossier du logement. « Dans le mandat actuel, c’est la première fois en plus de 10 ans que le conseil municipal adoptait une programmation qui visait la construction de moins de 100 logements sociaux par année. Et ce, en pleine crise du logement! », a déclaré Mme Beaudin.

M. Raïs Kibonge, candidat au poste de conseiller dans le secteur du centre-ville, a expliqué en quoi cet engagement ferait une différence concrète dans la vie des gens de son quartier : « L’inquiétude face à l’accélération de l’embourgeoisement au centre-ville est réelle et partagée par plusieurs. Des immeubles sont convertis en logements luxueux, une population plus aisée vient s’installer dans le secteur, le prix des loyers augmente et fait en sorte que les gens du coin doivent parfois déménager ailleurs. Les plus gros projets immobiliers actuellement en développement au centre-ville ne prévoient aucun logement abordable. Ce n’est pas normal », exprime le candidat. « Nous devons revoir notre programme incitatif au centre-ville pour offrir des congés de taxes à celles et ceux qui font l’effort de construire des logements abordables dans le quartier qui héberge la population la plus démunie de la région. »

Mme Beaudin et M. Kibonge insistent sur le fait que la Ville de Sherbrooke a les moyens de concrétiser un tel engagement. En effet, la construction de logements abordables augmente la valeur foncière des terrains et les entrées de taxes. Sherbrooke Citoyen souhaite également mettre les promoteurs immobiliers à contribution pour s’assurer que dorénavant, les nouveaux développements prévoient la présence de logements abordables. « La Ville devra également se positionner clairement comme acteur du développement de son territoire, en profitant des occasions qui se présentent d’effectuer des achats immobiliers. Grâce aux démarches de Sherbrooke Citoyen, la Ville s’est dotée d’une politique de vente de ses terrains. Comme nous l’avons déjà dit, il est maintenant temps de passer à la prochaine étape et d’adopter une stratégie efficace d’achats immobiliers. C’est la meilleure façon de contrôler le développement de notre territoire », explique Mme Beaudin.

Les deux candidats ont insisté sur l’importance d’aller voter pour tous les locataires de Sherbrooke lors des prochaines élections municipales du 7 novembre prochain.

© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Jean-Christophe Racette, agent officiel de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!