Pour une modernisation de la fiscalité à Sherbrooke

30 janvier 2019

La semaine passée les contribuables sherbrookois recevaient leur compte de taxes municipales. Même si je n’apprécie pas, moi-même, payer un compte de taxes et même si j’ai voté contre la hausse de taxes (à l’instar de certains collègues), ce qui me déçoit le plus, c’est de constater que je participe, comme conseillère municipale, à perpétuer un
mode de taxation dépassé.

Actuellement, la Ville de Sherbrooke n’utilise pas les outils fiscaux dont elle dispose à leur plein potentiel. On se contente d’aller chercher dans les poches des propriétaires fonciers des revenus équivalents à nos dépenses, sans jamais chercher à raffiner nos façons de faire. Au-delà de l’obligation d’équilibrer le budget municipal, je suis d’avis que la fiscalité
devrait également servir à encourager certains comportements collectivement positifs et à décourager les comportements jugés néfastes.

Pourquoi un gouvernement municipal n’oserait pas, par exemple, utiliser la fiscalité pour faire en sorte que cela coûte plus cher aux promoteurs de construire en périphérie, ce qui limiterait l’étalement urbain ? Pourquoi, alors qu’on veut encourager le transport actif, continuons-nous de taxer à la même hauteur les magasins à grande surface et les commerces de quartier ? Est-ce qu’on pourrait envisager de combattre les îlots de chaleur et de diminuer le coût de la gestion des matières résiduelles grâce à une fiscalité moderne qui ne s’en remet pas seulement à la taxe foncière ?

Malheureusement, ces questions sont trop souvent tenues loin du débat public, parce qu’elles seraient supposément trop ennuyeuses pour le commun des mortels, une opinion que je ne partage évidemment pas. Mettre sur pied une commission municipale sur les finances, comme je l’ai proposé cet automne, permettrait de réfléchir à comment nous pourrions utiliser la fiscalité municipale pour affronter les grands enjeux du 21e siècle. Gardez cela à l’esprit lorsque vous analyserez votre compte de taxes. Derrière ces chiffres se cache un monde de possibilités!

Évelyne Beaudin
Conseillère municipale et chef intérimaire de Sherbrooke Citoyen

© Sherbrooke Citoyen
Payé et autorisé par Gabrielle Arguin, représentant officielle de Sherbrooke Citoyen

Restons en contact!